Gouvernance  

Posted by OrangeVerte in , , , , ,

Un mot symptomatique du vocabulaire manageurial et politique. Il infeste les discours et les déclarations d'intention. Je crois au pouvoir des mots et à leur signification profonde.

Problème !

Avez-vous regardé l'origine et la signification de celui-ci ?

Vous devriez.

Gouvernance, subst. fém., (dans l'article GOUVERNER, verbe)
20. Les deux navires se sont tenus pendant quelque temps si près l'un de l'autre, sans pouvoir gouverner, qu'un abordage a failli avoir lieu. DUMONT D'URVILLE, Voy. Pôle Sud, t. 2, 1842, p. 35.
Gouverner sur son ancre, sur sa bouée. ,,Lorsqu'un vaisseau étant au mouillage, dans une rivière, l'action du courant lui imprime des mouvements de rotation`` (Ac. 1878, 1932).
REM. Gouvernance, subst. fém., hist. [En Flandre et en Artois] Synon. de bailliage (d'apr. LEP. 1948). La gouvernance d'Arras, de Lille, etc. (Ac. 1798-1878).
Prononc. et Orth. : [], (il) gouverne []. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1050 guverner « exercer le pouvoir politique » (Alexis, éd. Chr. Storey, 561); 1789 part. prés. et passé masc. plur. subst. gouvernants, gouvernés (Art. du 4 sept. ds Moniteur I 419b d'apr. RANFT, p. 116); b) ca 1455 part. prés. subst. masc. gouvernant « celui qui a la charge d'une ville, d'un pays, d'une province » (GILLES LE BOUVIER, Chron. de Charles VII, éd. H. Courteault et L. Celier, p. 321), supplanté par gouverneur; 1477 part. prés. subst. fém. gouvernante « femme d'un gouvernant » (Documents ds BARTZSCH, p. 7); 2. a) ca 1050 guverner « diriger quelque chose (ou quelqu'un) » (Alexis, 413); spéc. b) fin XIVe-début XVe s. gouverner « action de s'occuper de l'éducation d'un enfant » (XV joies de mariage, éd. J. Rychner, IV, 165, p. 31); 1534 part. prés. subst. fém. gouvernante « personne qui s'occupe de l'éducation d'un enfant » (RABELAIS, Gargantua, éd. R. Calder, chap. 10, 21); 1690 id. « personne qui s'occupe d'un célibataire » (FUR.); c) XIVe s. gramm. (ms. St Germain, no 1460, fo 8 vo ds THUROT, p. 51); 3. ca 1100 guverner « diriger (un navire) » (Roland, éd. J. Bédier, 2631). Du lat. gubernare « diriger un navire » et « diriger, gouverner », gr. « id. ». Fréq. abs. littér. : 2 176. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 4 774, b) 2 357; XXe s. : a) 2 473, b) 2 424. Bbg. DUB. Pol. 1962, p. 313. - DUPONT-FERRIER (G.). Le Mot gouverner et ses dér. ds les instit. du M. Âge. J. des Savants. 1938, t. 36, pp. 49-60. - WAGNER (R.-L.). Romania. 1940, t. 66, pp. 413-414.
source ATILF

Je ne crois ni aux coincidences, ni à l'innocence des mots.

Petite interruption de l'image et du son  

Posted by OrangeVerte in

Sauf miracle technico-agreste, silence forcé sur ce blog pendant quelques jours… L'Oxygène semble nuisible à la propagation de l'ADSL.

Mode Irma  

Posted by OrangeVerte in , ,

Je vous prédis le sacrifice futur du Pôle emploi, maintenant qu'il a la galle en plus de la rage parce qu'on l'a voulu, on va pouvoir l'abattre. Plus de 600 000 chômeurs de plus avant la fin de l'année dans un système en implosion, un jolie catastrophe sociale et j'entends déjà le chœur des vierges rue de la Boétie qui vont nous expliquer pourquoi c'est la faute de la fonction publique, de l'inadéquation du système, d'un manque de modernisation, et parce que c'est pas privé, na !

Bien entendu tout ceci la main sur le cœur en pensant aux plus de 10% de chômeurs… (sans parler des précaires et assimilés)

Raison garder  

Posted by OrangeVerte in ,

La blogosphère MoDem bruit d'un questionnaire dont on se demande qui l'a écrit, dans quel but, et que vont devenir les données.

Je crois que Whois de l'AFNIC est assez parlant :

…/…
nic-hdl: ANO00-FRNIC
type: PERSON
contact: Ano Nymous
remarks: -------------- WARNING --------------
remarks: While the registrar knows him/her,
remarks: this person chosed to restrict access
remarks: to his/her personal data. So PLEASE,
remarks: don't send emails to Ano Nymous. This
remarks: address is bogus and there is no hope
remarks: of a reply.
remarks: -------------- WARNING --------------
changed: 23/06/2008 anonymous@nowhere.xx.fr
anonymous: YES
obsoleted: NO
source: FRNIC


C'est extrêmement parlant non ? Même si je trouve une partie des problématiques posées intéressantes, je le trouve maladroit. Mais la cerise sur le gateau c'est l'anonymat. Je préfère un adhérent qui fait une bêtise au grand jour (si tant est que c'est un adhérent ou une bêtise) que ce Monsieur Ano Nymous, auquel je n'ai pas été présenté.

(Pour les handicapés du WhoIs, j'ai copié ici la partie information webmaster du site paris-democrate.fr, dans le reste du Whois, on apprend qu'il est hébergé par OVH, et c'est tout. Le code de la page est plutôt propre pour ce que je peux en juger mais sans mots-clés, et les entrées sont directement écrites dans un fichier base de donnée, fermez le ban.)

Les démocrates  

Posted by OrangeVerte in , ,

Même si je ne suis pas loin s'en faut un fana de Christophe Ginisty, je reconnais que l'initiative est non seulement dans le vrai et le vif, mais positive, constructive, et pertinente. Je regrette profondément comme beaucoup d'autres qui nous ont déjà quitté que la différence entre discours d'une part, et la pratique et les actes d'autres part, n'a fait que croître et que pour le moment b[nous sommes plus loin du but de fait qu'il y a deux ans pour être un mouvement différent et novateur.]b

Sans jouer les Cassandre, b[c'est actuellement le dernier moment pour rattraper le coup et être un acteur majeur en 2012]b. Je ne parle pas de remporter la présidentielle c'est encore trop tôt, mais d'être incontournable quel que soit notre candidat et quel que soit le vainqueur en 2012. D'ailleurs tous ces débats autour de Bayrou/pas Bayrou/est-il fini etc. sont nuls et non avenus, ça ne sert à RIEN de se poser la question de 2012 et avec qui, si nous ne fonctionnons pas maintenant correctement et différemment des autres.

Ce qui s'est passé aussi bien au local, fédéral, national est symptomatique des pratiques que non seulement nous ne voulons pas, mais que les électeurs non plus ne veulent plus. b[Si nous ne sommes pas capable d'être différents, ouverts, pragmatiques et démocratiques, nous ne méritons pas de nous présenter sous notre étiquette]b, ce n'est pas la peine. Et toutes les professions de foi bisounoursiennes ou les grandes déclarations creuses que quiconque à fait et pourra faire tomberont à plat en interne et pire : dans les urnes.

b[Ce qui se joue, c'est notre crédibilité en tant que démocrates.]b Si les adhérents mais aussi et surtout l'appareil ne le comprennent pas, nous irons dans le mur et ce n'est l'intérêt bien compris de personne.

Bon, "c'est où qu'on signe ?" :)

Pourquoi ?

Parce que couper les paroles en quatre est un sport national français, comme dorloter la Françafrique, abuser des réseaux des Grands Corps de l'État, ou la schizophrénie sitôt débarqué du TGV à Bruxelles ou Strasbourg. Parce que sur les problématiques oranges, vertes, internet et quelques autres, je ne vois pas pourquoi je la fermerais.

En prévision de LOPPSI, dans le cadre de notre grande censure mondiale, quelques mots qui n'échapperont pas à "l'harmonisation" générale :

freedom
democracy
Ali Khamenei
Ahmadinejad
Moussavi
Tenzin Gyatso
Dalaï Lama
Gendhun Choekyi Nyima
Panchem Lama
Orgyen Trinley Dorje
Tibet
Hu Jintao
Xi Jinping
Wen Jiabao
Tian'anmen
6 – 4
falun gong
Zhōngguó Gòngchǎndǎng
Aung San Suu Kyi

Blogroll et autres